In Haircare
Qu’est-ce que l’alopécie de traction ?

Qu’est-ce que l’alopécie de traction ?

Le terme alopécie est le mot scientifique qui désigne la chute de cheveux. Il peut aussi désigner le stade acquis de calvitie, qu’elle soit partielle, diffuse ou complète. Qu’est-ce donc alors l’alopécie de traction ?  

D’après la revue mensuelle américaine : International Journal of Dermatology, 11% des femmes ayant les cheveux frisés et crépus souffriraient d’alopécie. En revanche, seulement 5% des personnes aux cheveux lisses en souffriraient. Quelle peut donc être la cause? 

En dehors des causes hormonales et génétiques, on trouve les tressages et les tissages. C’est-à-dire que beaucoup de femmes (ou d’hommes d’ailleurs) avec les cheveux frisés ou crépus ont pour habitude de coiffer leurs cheveux sous forme de tresse, avec ou sans extension. Ce genre de coiffure, bien que très esthétique, est parfois très lourde et très tirée. Ces mèches de cheveux tirent sur le cuir chevelu, sur la racine et donc sur les follicules pileux, ces petits sacs de cellules qui fabriquent nos cheveux. À force, avec le temps, les follicules pileux, qui sont très fragiles, s’affaiblissent et/ou sont arrachés de leurs racines. N’étant plus accrochés et donc alimentés par les vaisseaux sanguins, ils finissent par mourir et ne peuvent plus fabriquer la tige capillaire. Mais n’ayez crainte, il est peut-être encore temps d’arranger les choses. En effet, les cheveux ont un cycle de vie, de croissance, qui est alterné entre phase de pousse et phase de chute. La plupart du temps on estime à 21 le nombre de cycles au cours d’une vie. Ce qui veut dire qu’un cheveu arraché va normalement repousser jusqu’à épuisement du nombre de cycle.

Mais ce n’est pas toujours le cas. Très souvent, on ne se rend pas vraiment compte du traumatisme fait aux cheveux et les années passant, on se retrouve vite dégarni. Petit à petit le cheveu est comme épilé, et tout comme les poils, les repousses se font plus fines jusqu’à disparition totale du cheveu. Le résultat, c’est une chevelure beaucoup moins dense, clairsemée sur certaines zones, surtout sur les régions les plus fragiles et délicates comme les tempes, le front et le dessus du crâne. 

Pour ne rien arranger, ce type de coiffure est faite sur des cheveux frisés et crépus qui sont en fait les plus fragiles du fait de leur finesse. Ayant besoin de douceur, d’hydratation et de nutrition, ils sont finalement malmenés, arrachés et déshydratés à cause des tractions qu’on leur fait subir. 

L’idéal, dans la mesure du possible, est de ne faire que des coiffures tressées qui ne tirent pas les cheveux. Quitte à refaire sa coiffure plus souvent, l’essentiel est de ne surtout pas avoir mal à la tête lorsqu’on les réalise. La douceur est le maître mot ! 

Aussi, dans le meilleur des mondes, il faudrait garder des périodes où les cheveux sont lâchés et laissés au naturel.  

Comment y remédier ? 

Premièrement, il faut faire du cas par cas puisque tout dépend de la situation de chacun. Pour certaines personnes cette chute de cheveux est définitive, les cheveux ont été trop traumatisés, la pousse est impossible puisqu’il n’y a plus de follicule pileux du fait de leur constant arrachage.

Pour d’autres, petit à petit les cheveux repoussent de plus en plus fins jusqu’à devenir trop fragiles et ne plus pousser du tout. La finalité est la même, des zones entières sont clairsemées, il y a comme des trous sans cheveu. Une fois ce stade atteint, les cheveux ne repousseront plus jamais, la seule possibilité est de se faire faire une greffe de cheveux. 

La meilleure solution est donc d’anticiper et de ne pas arriver à ce stade. Faire des coiffures plus douces et respectueuses, qui ne tirent surtout pas et alterner entre tressage et cheveux lâchés pour les laisser au repos. On déconseille plus de 4 tressages et/ou tissages dans l’année. Et surtout, votre coiffure doit être confortable et non douloureuse ! 

Une autre solution est de stimuler la croissance de vos cheveux en évitant les carences alimentaires et en adoptant une bonne hygiène de vie. Ensuite, si besoin, la prise de compléments alimentaires garantit la nutrition du follicule pileux et son oxygénation pour le booster et le rendre plus résistant. 

Aussi, vous pouvez utiliser des huiles végétales sur votre cuir chevelu et vos longueurs pour les protéger et apporter nutrition, force et stimulus. On vous recommande l’huile de ricin et d’avocat par exemple. 

Vous pouvez également faire des massages du cuir chevelu pour stimuler la circulation sanguine. Privilégiez les attaches souples et douces et des extensions plus courtes pour moins de lourdeur et donc de traction sur les follicules pileux. 

 

Pas toujours facile de faire rimer beauté et respect des cheveux, mais avec un peu de connaissance et de temps, on trouve vite des solutions. 😌🙌🏻

Image de couverture instagram : @africansbraid

Franck


Rédacteur web passionné par la cosmétique, la biologie et le bien-être.
J’aime écrire avec une approche scientifique et pédagogique.

Franck- In Haircare