In Haircare
Pourquoi nos cheveux chutent à la ménopause ?

Pourquoi nos cheveux chutent à la ménopause ?

La ménopause est une phase d'arrêt de l'activité hormonale chez la femme. Cette période de la vie a des conséquences sur la chute des cheveux. Nous vous expliquons comment ce phénomène physiologique agit sur le corps. 

 

La ménopause, qu'est-ce que c'est ?  

La vie d'une femme est réglée par plusieurs phases hormonales. À l'adolescence, le corps subit une transformation physique et psychologique avec l'arrivée de la puberté. L'apparition des règles est un moment marquant puisque les ovaires  produisent des œstrogènes et de la progestérone. Ces hormones sexuelles régulent le cycle menstruel, mais aussi influent sur la peau, les cheveux, l'humeur, etc. D'autres facteurs interviennent dans la vie d'une femme comme la grossesse et la période post-partum. Ces événements agissent fortement sur le cycle hormonal. Enfin, la ménopause vient boucler ses phases cycliques. Ce phénomène naturel marque l'arrêt des règles et de l'ovulation. La ménopause survient en général vers l'âge de 47 ans. Elle s'installe progressivement avec une période de périménopause qui peuvent durer deux à quatre ans. Les symptômes prémenstruels, les bouffées de chaleur et les sensations de vertiges sont assez fréquents. De ce fait, la qualité de la peau et des cheveux changent. 

 

Pourquoi la chute de cheveux est liée à la ménopause ? 

Les œstrogènes et de la progestérone baissent progressivement lors de la ménopause. On retrouve ce phénomène, passager, pendant la période post-partum. Ces hormones sont responsables de la chute des cheveux où ils deviennent plus fins, plus fragiles, plus cassants 

 

Comment garder ses cheveux en bonne santé ? 

Même si la ménopause influe sur la chute des cheveux, sachez que ce phénomène dépend de chaque femme. D'autres éléments viennent fragilisé le cheveu comme le stress et l'hygiène de vie. Pour ce faire, vous pouvez adopter une routine de vie saine pour palier à ce problème. 

  • Faire une activité physique régulière : le sport permet de détoxiquer l'organisme, réguler le stress et le sommeil. Faire des exercices régulièrement maintient la forme et active la circulation sanguine qui stimule la pousse du cheveu. Le yoga et le pilate par exemple sont de bonnes alternatives à la méditation et la pratique d'une activité physique.
  • Avoir une alimentation riche et variée : Consommer des aliments riches en vitamine B (graines, légumes verts, fruits), en oméga 3 et 6 (poissons, huiles), zinc, fer et magnesium (lentilles, chocolat noir, viande rouge). Ces aliments boostent la production de la kératine ainsi que le renforcement du follicule pileux.  La prise de complément alimentaire vient soutenir l'apport en nutriment. La cure In Haircare composée de vitamine B5, B6 et B8 participent au renforcement de la fibre capillaire et la régénération de la peau et des cheveux.
  • Faire des soins capillaire : Afin d'avoir des cheveux renforcés et volumineux, faites des masques pour hydrater et stimuler le bulbe. Par exemple, il est conseillé de faire des bains d'huile végétale de ricin et de moutarde, car elles contiennent des puissants actifs qui viennent activer la pousse du cheveu. Il existe des produits capillaires dédiés comme les shampoings à base de caféine. Enfin, à chaque soin, effectuer des massages circulaires et lents du cuir chevelu pour activer la circulation sanguine. 

 

Pas de panique, la ménopause n'engendre pas directement une chute de cheveux brutal. Cela vient petit à petit, des facteurs héréditaires peuvent être pris en considération. 

 

Il vaut mieux prévenir que guérir. 👊🏼

Image de couverture instagram : @fiftyshades_ofmyattitude

Partager: